Accueil

Caractéristiques

Santé

Alimentation

Savoir parler chien

Les interdits

Le territoire

Portées

Savoir vivre






Contrôler le territoire du chien

La surface de terrain que s'est attribué spontanément le chien est tout à fait symbolique, du moins à notre niveau. Tout juste peut-il servir à avertir les chiens alentour qu'ils entrent dans une « propriété ».

Si vous avez plusieurs chiens qui s'entendent bien, ils auront le même territoire (celui de la meute) et le défendront de concert.

Hormis certains sujets particulièrement agressifs, la plupart des chiens acceptent que l'on pénètre dans leur territoire sans manifester quelque geste d'humeur. En revanche, ils disposent toujours d'un coin réservé qu'ils défendent plus jalousement. Ce lieu privilégié comprend la couche et la gamelle. Il est très important pour vous d'avoir accès à cet endroit sans problème.

C'est d'abord votre façon de montrer votre domination, et du point de vue purement pratique, c'est absolument indispensable pour l'hygiène (il faut que vous puissiez nettoyer la niche et la gamelle). Cela semble tout bête d'évoquer ce problème pour les maîtres qui ont affaire à des animaux doux et aimables, mais il arrive que l'approche de la gamelle soit quasiment impossible chez certains chiens. Il faut alors faire preuve de courage et ne pas hésiter à se battre avec le chien pour lui prendre son plat rempli de nourriture. Dans le cas contraire, vous ne pourrez avoir un ascendant total sur le chien, et il y aura des risques d'accidents un jour ou l'autre.

Technique d'apprentissage : C'est tout jeune qu'il faut se laisser accepter par le chiot et lui retirer cette agressivité naturelle qu'il montre pour protéger sa nourriture. Offrez-lui un bon plat bien appétissant, et laissez-le quelques instants manger à belles dents. Approchez-vous doucement de lui et retirez le plat d'une main leste.

Dans la plupart des cas, le chiot va se mettre à grogner et à gronder à votre approche. Il faut lui intimer des ordres très secs du genre « tais-toi ! », « silence ! », « chut ! », etc., et surtout aller toujours de l'avant pour lui montrer qu'il ne vous intimide pas (même si au fond de vous-même ce n'est pas toujours bien vrai). Une fois l'écuelle saisie, conservez-la un bref instant, puis rendez-la au chien en le flattant d'une manière excessive. Caresses, compliments, mots doux doivent y passer. Répétez ce petit manège plusieurs fois, et très vite le chien associera la sensation de caresse et l'intérêt que vous lui portez au fait que vous lui dérobez sa nourriture. Il oubliera très vite son besoin instinctif de défense de ce territoire privilégié pour se concentrer sur son maître.

Notre conseil : Il faut procéder de la même manière avec les os qui sont souvent gardés encore plus jalousement que la pâtée, et utiliser un procédé similaire pour se faire accepter par le chien quand il est dans sa niche ou dans son panier. L'abandon de cette agressivité territoriale à votre endroit est la base même d'une bonne cohabitation entre votre famille et le chien. C'est aussi votre manière personnelle de vous affirmer auprès de lui et de montrer que c'est bien vous « le chef de meute ».











 







 

Webmaster Cavalier King Charles © 2016