Accueil

Caractéristiques

Santé

Alimentation

Savoir parler chien

Les interdits

Le territoire

Portées

Savoir vivre






Instaurer des limites et des interdits à son chien

C'est l'aspect social le plus important dans la relation maitre-chien.

A son arrivée à la maison, le chiot part à la découverte d'un monde nouveau. Il explore tout et très vite découvre des endroits formidables où il s'établirait bien : la chambre à coucher, le canapé du salon, bref tous les endroits les plus moelleux et les plus confortables. A moins que vous ayez décidé délibérément que le chien sera le roi de la maison, il faut très vite mettre les choses à leur place.

C'est beaucoup plus facile avec un chiot qu'avec un adulte. Le petit est plus innocent, plus faible mais attention, il prend vite des habitudes. Chez le chien adulte, vous trouverez plus de comédie, plus de subtilité dans sa manière d'essayer d'obtenir les choses. A vous de rester méfiant.

Il n'est pas rare par exemple que la première nuit se passe dans des hurlements épouvantables. Le chien cherche désespérément à passer la nuit avec vous, Il faut lui donner l'illusion que vous êtes tout près. Allez le voir dès qu'il se met à gémir, caressez-le, apaisez-le, recommencez 4 ou 5 fois. S'il n'arrive pas à se taire, restez derrière la porte, invisible mais présent. Dès qu'il pleurera, et grondez-le gentiment. Très vite, il va espacer ses plaintes, et certain que vous êtes près de lui, il se calmera.

Certains sujets plus vigoureux ont tendance à secouer la porte de la pièce où ils se trouvent. Il faut opérer de la même façon mais avec un peu plus d'énergie, en replaçant le chien dans son panier à chaque fois jusqu'à ce qu'il se calme. En aucun cas vous ne devez céder et vous dire : « Pour une fois, je fais comme cela », car le chien aura beaucoup plus de persévérance que vous et si vous ne vous montrez pas ferme dès le départ, il fera la loi à la maison.

Pour que le chien ne s'installe pas sur les canapés du salon, ce n'est pas toujours très facile. Il faut de la patience, de la persévérance et un brin de fermeté. Habitué à vous suivre partout et à vouloir vous dévorer des yeux en permanence, le chien va bien entendu trouver tout à fait à son goût le canapé sur lequel vous vous reposez ou le fauteuil d'où vous regardez la télé.

Vous pouvez soit lui affecter un siège déterminé (par exemple un pouf) sur lequel vous le placerez et replacerez jusqu'à ce qu'il y reste. Ou bien l'obliger à rester par terre à vos pieds. Dans ce cas, il suffit de le caresser longuement et de lui parler avec douceur. S'il fait mine de sauter sur vos genoux, un « non ! » ferme et autoritaire devrait suffire à le laisser en place.

Si vous le retrouvez un beau jour alangui dans un fauteuil, il faudra lui montrer votre courroux. Avec des gestes assez brusques et une voix fâchée, vous le ferez descendre et le menacerez (sans le taper). S'il récidive, montrez une colère plus forte. Apeuré et désorienté, il n'osera plus désobéir.

L'apprentissage des interdits se fait tout jeune, ou dès que l'animal arrive à la maison s'il s'agit d'un adulte. Généralement, le chien qui respecte votre position de « chef de meute » se pliera vite à vos ordres. Mais à vous de ne pas céder, et surtout de faire respecter les mêmes règles par les autres membres de la famille (notamment les enfants, toujours disposés à enfreindre les volontés des parents et à faire quelques bêtises, qu'ils pourront mettre sur le dos du chien).











 







 

Webmaster Cavalier King Charles © 2016